La donnée, votre guide sur le chemin du Cloud

Journey to Cloud

 

Le cloud est nécessaire mais pas suffisant à la transformation digitale. Parce qu’il apporte flexibilité, scalabilité, ubiquité et réduction des coûts, il permet de mettre rapidement en œuvre les nouveaux usages et les nouveaux modèles qui sont le véritable enjeu de cette transformation.

Mais le cloud reste un outil ; le véritable fondement de la transformation digitale, ce sont les données. Ce sont elles qui inspirent et nourrissent les innovations, ce sont elles qui donnent à l’entreprise un avantage compétitif et créent de la valeur. Et c’est pour cela que tout au long de votre cheminement vers le cloud, la donnée doit rester votre constant point de repère.

Le cloud est nécessaire mais pas suffisant à la transformation digitale.

Que vous ayez adopté une stratégie « cloud first » ou hybride, la réussite de votre transition vers le cloud dépendra de la façon dont vous parviendrez à appréhender et gérer les énormes quantités de données en jeu. Pour tirer tout le bénéfice de vos investissements, il est primordial que la circulation des données de cloud à cloud ou entre le cloud et vos propres systèmes soit fluide et sécurisée, de sorte que les nouveaux processus digitaux reposent sur une information dans laquelle vous puissiez avoir confiance.

Pour cela, voici trois dimensions essentielles de la donnée auxquelles il vous faudra être particulièrement attentif à mesure de l’adoption du cloud par votre entreprise :

1 – La visibilité des données dans le Cloud

Les éditeurs d’applications en mode SaaS ont chacun leurs modèles de données, et définissent leurs propres politiques et processus de data management. La plupart des clients n’ont de fait aucune visibilité sur les données qu’ils ont dans le cloud.

Par exemple, combien d’applications SaaS contiennent des données concernant leurs collaborateurs ? Quelles sont celles qui renferment des données sur leurs clients ? La clé, ce sont les métadonnées.

Demandez à vos fournisseurs SaaS à connaître leurs métadonnées. En les important et en les consolidant, vous obtiendrez une vision claire de ce que vous avez dans le cloud. Sans cette visibilité, il vous sera impossible de gérer efficacement vos données et donc de les exploiter au mieux.

2. L’hétérogénéité des données

En matière de cloud, chaque entreprise a sa propre stratégie, mais toutes ont pour résultante commune des données hétérogènes. Telle entreprise aura regroupé toutes ses applications clients sur Salesforce.com mais conservé dans son data center sa plateforme analytique et ses autres sources de données. Telle autre utilisera plus d’une vingtaine d’applications en SaaS mais souhaitera centraliser l’analytique sur Amazon RedShift ou Azure SQL Server.

Cette hétérogénéité n’est pas rédhibitoire, mais vous devez en avoir conscience et vous y préparer. Assurez-vous de disposer d’un outil de data management capable d’appréhender avec la même efficacité des environnements multip les et/ou hybrides.

3. La sécurité des données à l’heure du Cloud

Certes, vos fournisseurs de cloud sont responsables de la sécurité de vos données mais si celles-ci sont compromises, c’est votre réputation, votre capital intellectuel et vos clients qui le sont avec elles. Aussi, il vous faut vous-même vous emparer de la question.

Grâce à la visibilité que vous aurez eu soin d’établir sur vos données, déterminez quelles sont celles qu’il vous faut absolument sécuriser en priorité. Ce travail accompli, étudiez avec votre fournisseur cloud quelles solutions techniques et opérationnelles mettre en place – masquage, cryptage, anonymisation… – pour garantir à chaque donnée un niveau de protection adéquat.

Dans le monde digital, les donnés sont votre actif le plus précieux. Le préserver et le valoriser doit être une préoccupation constante à chaque étape de votre transition vers le cloud, et conserver ce fil rouge est le plus sûr moyen de ne pas vous égarer en chemin.

Si vous souhaitez passer à l’action quelque soit votre rythme, quelque soit votre chemin, ne manquez pas le Cloud Summit Paris, le 31 Mai prochain.

 

Commentaire