PIM, le Big Data du MDM (référentiel) ?

Le PIM étend et prolonge les référentiels dans de nouveaux contextes d’usages, multiples, agiles et personnalisés, portés par le Digital.

Introduction

Le PIM pourrait être au MDM ce que le Big Data est à la Data. Depuis plus de 15 ans le Référentiel a révolutionné les traitements et usages de la Donnée. En créant une base de données unique, homogène et structurée, il est devenu possible de répertorier et de gérer des catalogues de plus en plus gros concernant des produits (fiches produits GfK Etilize ou GS1 Gencod* sur les biens durables ou non, etc) ou des acteurs (clients, prospects, fournisseurs, utilisateurs, etc). Ces MDM ont permis de simplifier la collecte, la production et la lecture des données en améliorant considérablement leurs qualité, la valeur de leurs usages, via entre autre une unicité : 1 information 1 fois, 1 ID identifiant. Les informations disponibles et « vivantes » pouvant être appelées et utilisées par de nombreux systèmes et opérations (production, tableaux de bord rapports, etc). Le MDM s’ouvre désormais vers le Big Data, en favorisant la prise en  compte de données internes et externes, privées ou publiques, hybrides. La variété des données possibles (multiples sources) offre un large éventail de possibilité de création de valeur, via des corrélations nouvelles, des causalités révélées, l’émergence de produits et services, d’usages et d’expériences. En quoi un Product Information Management (Gestion Information Produit) peut-il étendre et prolonger le MDM ? Pourquoi le contexte est-il devenu extrêmement favorable au PIM ?

PIM étend et prolonge le référentiel MDM.

Le PIM étend le référentiel MDM par l’apport de multiples fonctions autour de ces données, permettant de créer de nombreuses vues riches basées sur une donnée unique, suivant les objectifs attendus.

Ce nouveau paradigme ouvre le produit dans une dimension plus « servicielle », de l’usage à l’expérience, puis inversement de l’expérience jusqu’au produit qualifié. Il impose la déclinaison d’un produit ou service dans de nombreux contextes personnalisables, sans pour autant devoir reproduire la source native déclinée. Le produit du référentiel MDM devient un composant réutilisable, enrichi à la fois dans le MDM, autour du MDM et dans son prolongement, par les associations réalisées sur la base du produit originaire.

 Le PIM prolonge le référentiel MDM dans des usages très variés mais catégorisés suivant les utilisateurs et leurs roles. Le PIM assure la distribution efficace de la « bonne information » au « bon moment » dans le « bon contexte » à la « bonne personne ». L’information du référentiel va donc être transformée dans un visuel contenant les données pertinentes, en termes d’image, de description etc et prolongée via les canaux de diffusion adaptés (site web, catalogue produit électronique ou papier, rayon virtuel, publicités, etc) .

Nous évoluons dans un contexte 360° de Big Data qui étire les données (variété, vitesse et volume) via des réseaux (numériques et sociaux) ; il faut réconcilier le monde physique et numérique, avec efficacité et précision, en quasi temps réel, mixant des sources très hétérogènes de données, pour offrir un service finalement personnalisé, en contexte, à des utilisateurs de plus en plus exigeants.

 

Quelles Valeurs en attendre ?

Le PIM décuple les usages en contexte et la valeur du référentiel, en permettant de redéfinir les contours d’un produit qui en est issu, en le décomposant en plusieurs parties adressant des besoins divers ou complémentaires, en y associant d’autres informations enrichissant la donnée native.

La distribution ciblée suivant des règles de gestion définies industrialise les usages en temps réel de millions de données, installant le Big Data dans une réalité porteuse de valeur.

Les deux domaines distincts mais interconnectés MDM et PIM garantissent une parfaite efficacité du côté de la base et process MDM incluant unicité et la qualité des données, et de l’autre côté une valeur augmentée par des possibilités d’exploitation de ces mêmes données redimensionnées pour leur cible, mais jamais altérées par l’utilisateur qui possède malgré tout une très large autonomie d’usage.

Commentaire