Comment aider les responsables métiers à devenir de véritables champions de l’intégration de données ?

L’intégration de données n’est pas qu’une question d’informatique : c’est un processus métier essentiel.

Depuis l’avènement du middleware, les utilisateurs métiers laissent volontiers leur département informatique gérer la tâche complexe d’intégration des données d’entreprise. Les données sont l’apanage du département informatique, tandis que les responsables métiers sont davantage tournés vers l’extérieur.

Les Big Data que fournissent les dispositifs mobiles, les capteurs, les applications dans le cloud et les réseaux sociaux sont en train de redéfinir ce modèle. Les données sont extrêmement fragmentées sur une myriade de systèmes internes et externes. Les processus informatiques sont freinés par les processus manuels, les cycles de projet interminables et les interactions complexes entre les équipes.

Dans le paysage concurrentiel d’aujourd’hui, pour rester novateur, tant en termes de produits que de services, et garder le client comme priorité, il est indispensable de pouvoir tirer rapidement des informations fiables des quantités massives de Big Data. Les entreprises ont besoin de données en temps réel pour suivre le rythme soutenu de leur activité.

Il est donc grand temps d’envisager l’intégration des données comme un composant essentiel des stratégies métiers, et non plus comme un simple outil technologique. Il est indispensable de tirer une valeur ajoutée des Big Data. Bien que la plupart des responsables métiers reconnaissent que les données constituent un moyen de se démarquer radicalement de la concurrence, nombre d’entre eux n’en saisissent pas le rôle. Comment restructurer fondamentalement votre entreprise pour changer cela ?

Voici quelques pistes pour commencer :

  1. Établissez une relation de partenariat entre les départements métiers et le département informatique. Communiquez. Impliquez les responsables métiers et montrez-leur les avantages qu’ils peuvent tirer à partager la responsabilité. Montrez-vous patient et évitez le jargon que seuls les architectes peuvent comprendre. Que représentent les données ? Qui peut tirer le meilleur parti des données ? Qui doit assurer la maintenance des données ? Qui doit les corriger ? Qui doit en prendre la responsabilité côté métier ?
  2. Créez des solutions d’intégration de données en libre-service. Opter pour des outils en libre-service ne signifie pas faire place au chaos. Créez un système qui permet aux responsables métiers de prendre des décisions tout en gardant le contrôle des processus. Concevez des modèles et des outils pouvant être réutilisés au maximum pour permettre l’évolutivité des solutions d’utilisateurs individuels à des services ou l’entreprise toute entière.
  3. Mettez en œuvre un centre d’intégration des données. La centralisation de vos systèmes vous offre une vue plus précise des responsabilités. Leur maintenance est facilitée, par exemple, ainsi que la justification d’investissements supplémentaires et de mises à niveau.

Essayez d’appliquer ces quelques conseils et de partager la responsabilité de l’intégration des données au sein de toute l’entreprise. Les données sont là. Les outils actuels proposent des interfaces utilisateur simples et intuitives, des fonctionnalités d’automatisation, et offrent une connaissance approfondie des métadonnées. Nous pouvons nous montrer toujours plus agiles, faire évoluer nos exigences et allouer nos ressources selon nos besoins, mais il n’en reste pas moins que les données restent enfermées dans des silos informatiques. Changer de perspective et dépasser les approches traditionnelles sera un pas vers l’avant déterminant pour toute votre entreprise.

Inscrivez-vous et consultez régulièrement les communautés Informatica Potential at Work (pour recevoir de nombreux articles exclusifs), pour découvrir le véritable coût que représentent des opportunités manquées faute d’une solide stratégie d’intégration de données impliquant les départements métiers et le département informatique.

Commentaire